Inspirations

A la rencontre de Nicolas Guichard

Nicolas Guichard

Nicolas Guichard c’est le fabuleux ostéopathe de nos compagnons mais c’est aussi un véritable homme de cheval.

Parce que chez le cheval le mental, le physique et l’émotionnel sont liés, Nicolas interviendra au Séminaire Horseman Science afin de vous expliquer ces interconnexions.

Éducateur de chevaux et ostéopathe compétent Nicolas détient une double casquette très intéressante. Il peut ainsi intervenir sur les chevaux aussi bien pour résoudre des problèmes physiques que comportementaux.

 

Découvrez -le à travers cette interview :

 

Questions :

 

Nicolas, parle nous un peu de ton parcours : comment t’es-tu formé ? Auprès de qui ?

J’ai commencé sur tout ce qui est débourrage classique, et ensuite j’ai fait du CSO, CCE et du Polo. En 2006, j’ai découvert Andy et le Haras de La Cense. J’ai alors décidé de commencer ma formation au travers des 8 degrés La Cense, pour découvrir toute l’approche éthologique dans l’éducation et le débourrage des jeunes chevaux.

Ensuite, pendant 5 ans, j’ai travaillé avec Jean Marie Clair. En 2011, j’ai découvert l’ostéopathie. Ce qui m’a passionné autant que l’éthologie et j’ai trouvé ces deux approches très complémentaires. J’ai donc décidé de me former en ostéopathie animalière à l’école Jean Michel Boudard pendant 4 ans.

En ce moment, je me forme en médecine chinoise humaine, pour appliquer tout ce qui est approche médecine traditionnelle chinoise et acupuncture pour les soins aux chevaux.

 

Qu’est-ce que t’apportes cette « double casquette » dans ton métier et au quotidien ?

Cela permet d’aider les propriétaires et les professionnels à détecter la source du problème : physique ou comportemental. Ce n’est pas toujours évident, mais cela permet d’aider à trouver des solutions, et à mieux comprendre l’origine du problème ; et aussi de réorienter vers le bon professionnel.

 

Pourquoi est-ce important de faire faire un suivi ostéopathique (régulier) à son cheval ?

 Car tous les blocages peuvent être de différentes origines : traumatismes physiques, émotionnels, des chutes dans le pré, un travail inadapté, un lieu inadapté, des conditions inadaptées. Et si l’on souhaite que le cheval nous donne le meilleur de lui-même, il doit être à la fois mentalement, émotionnellement et physiquement disponible. C’est là où l’ostéopathe a son rôle à jouer pour réguler l’ensemble des dysfonctionnements.

Dans la compétition, le cheval est comme un athlète : le cheval peut avoir les mêmes pathologies que tout athlète, humain ou équin. Un suivi avec différents spécialistes est donc primordial pour maintenir le cheval dans son meilleur équilibre.

 

Lors du séminaire Horseman science où tu interviens le dimanche, que vas-tu nous raconter ?

Je souhaiterais d’abord expliquer ce qu’est l’ostéopathie, mais plus spécifiquement ce que peut apporter une thérapie holistique au cheval.

Ensuite, je replacerai l’importance pour le cavalier de se maintenir en forme, car le couple cavalier-cheval est interconnecté, et une dysfonction de l’un implique un déséquilibre chez l’autre.

Je souhaite que les gens repartent avec une ou deux techniques de stretching à appliquer à leur cheval et à eux-même.

 

Retrouvez Nicolas sur sa page Facebook ou par mail à contact@nicolasguichard.com